Choisissez entre l'annuaire des médecins et autres professionnels et l'annuaire des services cliniques et administratifs

Orangerie 1 – Unité de réhabilitation

Inscrite dans la filière de psychiatrie générale de la Rehaklinik, l’Orangerie 1 (OR1) est une unité de réhabilitation ouverte comptant 20 lits et pouvant accueillir une population mixte adulte âgée entre 18 et 65 ans et atteinte majoritairement de psychoses.

L’OR1 a pour mission la réhabilitation et la réinsertion sociale de patients souffrant de troubles psychiques, principalement de psychoses en phase de rémission, associés ou non à une dépendance secondaire. À côté de cette population cible, l’unité peut en principe également prendre en charge des personnes présentant un double diagnostic, comme par exemple: psychose et dépression ou psychose et troubles de la personnalité.

Une équipe pluridisciplinaire

La prise en charge est assurée par une équipe multidisciplinaire et multilingue composée de professions différentes: médecin spécialisé en psychiatrie, psychologue, assistant social, ergothérapeute, infirmier, infirmier psychiatrique et aide-soignant. La prise en charge des problèmes somatiques est assurée par un médecin généraliste attaché à l’unité. D’autres professionnels interviennent selon les besoins spécifiques des patients pris en charge: neuropsychologue, sport-thérapeute, psychomotricien, art-thérapeute, diététicien, hygiéniste, musicothérapeute, etc.

Conditions d’admission

Pour être admis les patients ne peuvent présenter de symptômes aigus ou de troubles du comportement graves, qu’il ait déjà suivi un prétraitement de son état aigu, qu’il soit motivé à participer à sa prise en charge, qu’il soit capable de s’intégrer et d’évoluer dans un groupe et qu’il soit à même de respecter le règlement interne de l’unité. Par ailleurs, le patient ne doit pas souffrir de troubles organiques cérébraux.

Idéalement, un entretien préliminaire en équipe multidisciplinaire est organisé avec le patient avant son admission à l’OR1. Les attentes et les besoins du patient sont discutés avec lui et un séjour à l’essai (« période de stage ») lui est éventuellement proposé pour faciliter son intégration au sein de l’unité. La démarche thérapeutique et de soins est évaluée et des objectifs sont fixés ensemble avec le patient. La prise en charge globale est organisée selon un programme de réadaptation et de réhabilitation spécifique à chaque patient

Plan thérapeutique

En pratique, l’accent est mis sur l’entraînement des habiletés sociales du patient et sur la thérapie par le milieu de vie (Milieutherapie) où la vie communautaire joue un rôle primordial. L’objectif est d’améliorer les compétences ciblées sur les ressources du patient afin qu’il acquière le plus d’autonomie possible. Pour atteindre ce but, une personne de référence est désignée parmi l’équipe multidisciplinaire pour chaque patient.

Le plan thérapeutique et la démarche de soins sont régulièrement réévalués par l’équipe multidisciplinaire et avec le patient. Ces bilans individuels permettent de déterminer l’évolution du patient, d’adapter son programme thérapeutique et de préparer son projet de sortie.

L’intégration des familles des patients est souhaitée. Sur accord du patient, des entretiens familiaux et des thérapies systémiques sont proposées aux familles.

Durée du séjour

La durée de séjour dépend de l’évolution clinique du patient. En moyenne, un séjour à l’OR1 dure plus ou moins 6 mois. Une prolongation justifiée du séjour hospitalier est toutefois possible.

Préparation post-séjour

À l’issue de l’hospitalisation, un projet de sortie est établi et planifié avec le patient et en équipe multidisciplinaire. Selon le cas, le projet de sortie peut être discuté avec la famille du patient, son employeur ou des partenaires du milieu extrahospitalier. Pour faciliter la sortie, une phase de transition peut également être proposée au patient par un « stage » dans son prochain lieu de vie.

Un suivi post-hospitalier peut également être organisé via la policlinique, le service de soins psychiatriques à domicile ou l’hôpital de jour de la Rehaklinik. Après sa sortie, le patient peut aussi bénéficier d’un suivi social et/ou psychologique et ceci pour une durée déterminée.

En général, les patients sortants retournent à domicile ou sont transférés au Centre thérapeutique de Diekirch ou sont orientés vers des structures extrahospitalières.

Contact

  • Orangerie 1 – Unité de réhabilitation « ouverte »

  • Centre Hospitalier Neuro-Psychiatrique

    17 avenue des Alliés
    L-9012 Ettelbruck

    Boîte postale 111
    L-9002 Ettelbruck

  • (+352) 2682-3700
  • Heures de visite:
    en-dehors des activités thérapeutiques ou sur rendez-vous.