Choisissez entre l'annuaire des médecins et autres professionnels et l'annuaire des services cliniques et administratifs

Psychiatrie juvénile

L’unité de réhabilitation pour adolescents peut accueillir jusqu’à 12 personnes des deux sexes, âgées entre 12 et 17 ans, et présentant des troubles psychiatriques, ainsi qu’un danger pour eux-mêmes ou pour autrui.

Mission et objectifs

L’unité a pour mission la prise la prise en charge et la réinsertion dans la société d’adolescents qui souffrent d’un trouble psychique et principalement d’un trouble du comportement social qui sont parfois accompagnés d’abus de substances psychotropes ou d’un dysfonctionnement post-traumatique.

L’objectif est d’améliorer les compétences du patient afin de lui faciliter sa réintégration familiale, scolaire/professionnelle et sociale ou son intégration dans le meilleur environnement possible et adapté à ses besoins.

Une équipe pluridisciplinaire

La prise en charge est assurée par une équipe multidisciplinaire et multilingue composée de professions différentes: médecin spécialisé en psychiatrie infantile et juvénile, psychologue, assistant social, instituteur, ergothérapeute, éducateur gradué, éducateur diplômé, infirmier, infirmier psychiatrique et aide-soignant. La prise en charge des problèmes somatiques est assurée par un médecin généraliste attaché à l’unité. D’autres professionnels interviennent selon les besoins spécifiques des patients pris en charge: neuropsychologue, sport-thérapeute, psychomotricien, art-thérapeute, diététicien, hygiéniste, musicothérapeute, etc.

Conditions d’admission

Dans la majorité des cas, les patients sont accueillis à l’unité adolescents suite à un placement par un tribunal de la jeunesse. D’autres adolescents proviennent de leur domicile, de foyers ou d’unités de prise en charge psychiatrique d’un hôpital aigu. L’unité adolescents de la Rehaklinik ne fait pas d’admissions d’urgence, celles-ci étant du ressort des hôpitaux généraux.

Le prérequis à toute admission est que le patient présente un trouble psychique accompagné d’un danger pour lui-même ou pour autrui. De plus, s’il ne s’agit pas d’un placement par un juge de la jeunesse, le(s) parent(s) ou tuteur(s) détenant l’autorité parentale doivent consentir à l’hospitalisation.

Idéalement, un entretien préliminaire est organisé avec le patient et sa famille avant son admission à l’unité. Vu le nombre limité de lits dont dispose l’unité, les admissions sont programmées et planifiées sur base d’une liste d’attente. En cas d’attente, une prise en charge en ambulatoire peut être envisagée préalablement à l’hospitalisation.

Plan thérapeutique

La plupart des adolescents étant hospitalisés sans leur consentement, leur adhésion au traitement appliqué est recherchée. Pendant une première phase diagnostique et d’observation, il s’agit de mieux connaître l’adolescent et sa problématique.

Le plan de soins individualisé est également axé sur le comportement, les interactions sociales, l’occupation et la gestion de l’agressivité, donc l’acquisition des conditions permettant au patient de vivre sa vie de manière socialement adaptée avec la plus grande autonomie possible.

Le programme individuel mis en place est adapté en fonction des ressources et de l’évolution de chaque adolescent. Des sorties seules ou accompagnées peuvent être accordées selon l’évolution clinique du patient. Des congés thérapeutiques à domicile peuvent également être envisagés (un jour ou une fin de semaine). L’adolescent peut suivre un programme scolaire au sein de l’unité, voire fréquenter un établissement scolaire externe si son état de santé le permet.

L’intégration des familles des adolescents est cruciale. La famille est impliquée de façon intensive dans la prise en charge de l’adolescent. Suivant le concept du «bras prolongé», l’équipe de l’unité s’efforce autant que possible d’agir dans la même lignée que la famille qui est intégrée dans l’élaboration du programme thérapeutique.

Durée du séjour

Elle se situe généralement entre 4 et 6 mois. Elle dépend de l’évolution clinique de l’adolescent.

Préparation post-séjour

Pendant la dernière phase d’hospitalisation, l’équipe de l’unité organise progressivement la sortie de l’adolescent pour lui faciliter la transition entre le milieu hospitalier et son retour à domicile ou son intégration dans un autre lieu de vie adapté à ses besoins. Cette phase de détachement est fortement axée vers l’extérieur.

Un suivi ambulatoire en policlinique et/ou par le service de soins psychiatriques à domicile peut être envisagée et est souvent recommandé pour favoriser cette réinsertion. L’adolescent et sa famille peuvent continuer à bénéficier d’une thérapie individuelle et/ou familiale même après l’hospitalisation à plein temps.

Contact

  • Unité de réhabilitation pour adolescents

  • Centre Hospitalier Neuro-Psychiatrique

    17 avenue des Alliés
    L-9012 Ettelbruck

    Boîte postale 111
    L-9002 Ettelbruck

  • 2682-3700
  • Heures de visite
    En-dehors des activités thérapeutiques et sur rendez-vous. Comme les thérapies sont un élément crucial de la démarche thérapeutique et de soins, veuillez vous renseigner auprès de l’équipe de l’unité pour connaître l’horaire des thérapies de l’adolescent auquel vous voulez rendre visite.