Choisissez entre l'annuaire des médecins et autres professionnels et l'annuaire des services cliniques et administratifs

Service de médecine psychiatrique pénitentiaire – SMPP

Le SMPP est un service de psychiatrie en milieu carcéral, implanté dans le Centre Pénitentiaire de Luxembourg à Schrassig. Il assure principalement le dépistage et la prise en charge des troubles psychiatriques des détenus. Il propose pour cela des consultations et dispose d’un certain nombre de places d’hébergement, localisées dans un quartier de détention. La surveillance et la sécurité y sont assurées par le personnel de garde dépendant du directeur de la prison et de l’administration pénitentiaire. L’équipe pluridisciplinaire du SMPP n’est présente que durant la journée.

Selon les réglementations juridiques et administratives, les patients nécessitant des soins plus importants peuvent, si nécessaire, être transférés dans un établissement hospitalier spécialisé, en l’occurrence à la Rehaklinik à Ettelbruck.

Mission et objectifs

À la suite de la signature le 22.04.2002 d’une convention entre le Ministère de la Justice et le Centre Hospitalier Neuro-Psychiatrique, le SMPP a commencé progressivement à voir le jour. Les quatorze articles de la convention définissent le cadre général de fonctionnement du SMPP et garantissent une relative indépendance de l’orientation thérapeutique face à l’autorité judiciaire. La collaboration avec les acteurs du monde judiciaire se fait dans les limites de la déontologie et du secret professionnel.

Le SMPP est placé sous l’autorité de l’organisme gestionnaire du CHNP. À ce titre est spécifiée explicitement la responsabilité du directeur médical concernant les actions, interventions et opérations thérapeutiques, ainsi que celle de la direction générale en tant qu’interface avec toute interpellation extérieure.

Population cible

  • La population «classique» (psychoses, états limites, troubles graves de la personnalité, névroses décompensées, alcoolisme, polytoxicomanie et handicap mental) est prise en charge.
  • Une population massive en nombre et en charge de travail constitue les toxicomanes. En effet, pratiquement la moitié des détenus l’est pour des raisons d’infractions à la loi sur les stupéfiants. Le service s’occupe aussi des traitements de substitution aux opiacés.
  • Une autre population est composée de délinquants sexuels.
  • Le SMPP est également sollicité pour des problèmes très variés allants de la tentative de suicide à la grève de la faim et de l’auto-agressivité à l’hétéro-agressivité.
  • Par ailleurs, l’équipe du SMPP assure également une prise en charge psychiatrique au Centre de Rétention.

Travail de prévention

Le volet „préventif“ est consacré essentiellement à l’activité de dépistage des troubles mentaux:

  1. Visite d’entrée systématique de tous les arrivants.
  2. Prévention et intervention de crise.
  3. Consultation après signalement (juge d’instruction, infirmerie somatique, SPSE «Service psycho-socio éducatif», gardiens et les adjudants-chefs ou patient lui-même).
  4. Déceler activement les situations potentielles de tentatives de suicide, avec un point d’effort principal sur les primo admissions.

Une équipe pluridisciplinaire

L’équipe se compose de professions diverses: infirmier, infirmier psychiatrique, ergothérapeute, psychiatre, psychologue et secrétaire administratif. Au niveau organisationnel, le service est géré en binôme par un responsable médical et un responsable soignant.

Tous les membres de l’équipe ont suivi une formation spécialisée en prévention du suicide. Pour assurer une bonne prise en charge des détenus dépendants à l’alcool, aux médicaments et/ou aux drogues illicites, plusieurs membres de l’équipe soignante se sont spécialisés en matière d’addictologie.

 

Prise en charge psychiatrique

Le volet «soins» fournit l’ensemble des soins psychiatriques standards.

Hébergement dans notre service

Les patients participent aux activités proposées (activités cognitives, cuisine thérapeutique, jeux de société, relaxation, activités de fitness encadrées, atelier de bricolage et jardin thérapeutique) et bénéficient de l’encadrement par un infirmier de référence.

Suivi et consultation individuelle

La psychothérapie de soutien est garantie par les infirmiers, le psychologue et le psychiatre. À côté du traitement psychothérapeutique, le service propose également un suivi pharmacologique.

Suivi post-carcéral

Le service peut proposer des consultations en ambulatoire aux anciens détenus. Cette mesure est proposée et évaluée au cas par cas selon les besoins individuels du patient en question.

Entretiens de famille

Il peut arriver que les parents d’un détenu ou les autorités de son pays d’origine se manifestent auprès du juge d’instruction, de la direction du CPL ou encore directement à l’infirmerie et chez nous. La logique de ces entretiens est la même que celle qui est à l’hôpital. Il s’agit de rassurer la famille et de les intégrer éventuellement à la prise en charge. Ces entretiens de famille se font selon la situation pénale du détenu soit aux parloirs de la prison, soit à la policlinique de la Rehaklinik.

Contact

  • SMPP

  • Centre Pénitentiaire de Luxembourg

    Um Kuelebierg

    L-5299 Schrassig

  • (+352) 35 96 21 890

  • Horaires

    Le service est ouvert tous les jours de 06h00 à 21h30.